Si vous souffrez fréquemment de troubles de la ménopause et que ceux-ci persistent durant de longues années, votre vie privée et votre vie professionnelle peuvent en être considérablement perturbées.
41 % des femmes belges ressentent une influence négative de ces symptômes ménopausiques sur leurs capacités physiques(1).

Si tel est le cas, ne manquez pas de consulter votre médecin.
Il envisagera avec vous l’un des traitements suivants:

TRAITEMENT HORMONAL DE SUBSTITUTION (THS)

DE QUOI
S’AGIT-IL?

  • Comme son nom l’indique, ce traitement apporte des hormones essentielles dont la production a fortement diminué durant la ménopause, comme l’œstrogène.
  • Ces médicaments sont exclusivement disponibles sur ordonnance.

QUELS SONT SES EFFETS?

  • Si le THS constitue une thérapie très efficace, des études cliniques menées auprès de femmes postménopausées révèlent cependant toujours des résultats très variables de l’augmentation du risque de cancer du sein et de maladies cardiovasculaires.

QUELLES SONT LES CONTRE-INDICATIONS?

  • Le THS est fortement déconseillé aux femmes souffrant (ou ayant souffert) d’une thrombose, d’un infarctus ou d’un cancer du sein (2).

EXCLUSIVEMENT SUR ORDONNANCE!

  • En cas de troubles ménopausiques sévères, votre médecin peut envisager de vous prescrire la plus faible dose active durant une courte période.
  • Dans ce cadre, votre médecin évaluera attentivement les risques et bénéfices.
    Il vous prescrira un traitement hormonal de substitution uniquement si l’effet positif attendu est plus important que le risque.

COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES HORMONAUX D’ORIGINE VÉGÉTALE

DE QUOI
S’AGIT-IL?

  • Ces compléments en vente libre contiennent des phyto-œstrogènes ou de l’actée à grappes noires.
  • Les phyto-œstrogènes sont des substances végétales possédant des propriétés œstrogéniques. Ils sont issus entre autres du trèfle rouge, du houblon, du soja, des graines de lin, de la sauge, etc.

QUELS SONT SES EFFETS?

  • Ces compléments alimentaires peuvent mettre un certain temps avant d’agir. En général, il faut les prendre pendant 2 à 3 mois avant d’en ressentir pleinement les effets.

QUELS SONT LES RISQUES?

  • Les informations disponibles sur la sécurité des phyto-oestrogènes à long terme sont limitées. Compte tenu de leur action hormonale légère, ils présentent aussi des risques en cas de consommation, en particulier chez les femmes souffrant (ou ayant souffert) d’un cancer du sein.
  • Selon le Centre belge d’information pharmacothérapeutique (CBIP), la prudence s’impose face aux produits à base d’actée à grappes noires, compte tenu du risque d’hépatotoxicité. (3).

COMPLÉMENTS NON HORMONAUX
D’ORIGINE VEGETALE

DE QUOI S’AGIT-IL?

  • Sérélys® par exemple, est un produit à base d’extraits purifiés de grains de pollen. Ceux-ci n’exercent pas d’action hormonale.

QUELS SONT SES EFFETS?

  • Grâce à son effet de régulation du thermostat interne, Sérélys® est une solution naturelle en cas de bouffées de chaleur.
  • Plusieurs études cliniques ont clairement démontré que Sérélys® n’exerce pas de mécanisme d’action hormonal.

QUELS SONT LES RISQUES?

  • Les produits à base de plantes sans action hormonale peuvent être pris en toute sécurité. Ils conviennent même aux femmes souffrant (ou ayant souffert) d’un cancer du sein ou présentant un risque accru de développer un cancer du sein.

Découvrez-en davantage à propos de Sérélys®, une solution sûre et efficace contre les troubles de la ménopause.

(1) Source: http://menopausesociety.be/upl_docs/fr/2014-09-23-perceptions-erronées-chez-les-femmes-belges-autour-de-la-ménopause-et-de-son-traitement.pdf

(2) Source : CBIP : Ménopause et substitution hormonale – Positionnement : http://www.cbip.be/fr/chapters/7?frag=5561&matches=Fyto%7Cfyto

(3) Source : CBIP : http://www.cbip.be/fr/chapters/7?frag=20560&matches=Cimicifuga et http://www.cbip.be/fr/articles/query?number=F41N10D (« Le mécanisme d’action de cette préparation n’est pas connu, et les rares études disponibles révèlent des preuves limitées d’efficacité. Des cas d’hépatotoxicité sévère (en ce compris d’hépatite sévère) ont été rapportés, et l’EMA a déjà publié un avertissement à ce sujet en 2006. »)

Vous avez des questions
sur la ménopause ?
Posez-les à
Cindy, consultante
en ménopause.