Que peut-on y faire ?

La sécurité avant tout !

N’utilisez jamais de produits contre les bouffées de chaleur sans en avoir préalablement parlé à votre médecin ou votre pharmacien. . Certains produits peuvent provoquer des interactions qui peuvent réduire l’efficacité de l’hormonothérapie ou de la chimiothérapie.

D’autre part, certains compléments d’origine naturelle ne sont pas toujours sans risque.

Les compléments alimentaires hormonaux à base de phytooestrogènes

  • Ce sont des compléments alimentaires à base de soja, le houblon, le trèfle rouge, etc. qui présentent souvent une structure similaire à celle des véritables hormones féminines (oestrogènes).
  • Étant donné qu’ils ont également un léger effet hormonal, leur utilisation peut également comporter des risques, notamment chez les femmes qui souffrent (ou ont souffert) d’un cancer hormonodépendant.

Les compléments alimentaires d’origine végétale à base d’actée à grappe noire

  • Des compléments alimentaires qui ont également utilisés pour lutter contre les symptômes de la ménopause.
  • Ici aussi, une certaine prudence est de rigueur, car ils peuvent présenter un risque pour le foie1.

Compléments alimentaires à base de cytoplasme standardisé de grains de pollen purifiés

  • La structure de ceux-ci n’est pas similaire à celle des hormones féminines (oestrogènes), ce qui signifie que leur mécanisme d’action est non hormonal.
  • Ils peuvent dès lors être utilisés chez les femmes qui souffrent (ou ont souffert) d’un cancer du sein ou de tout autre cancer hormonodépendant, ou qui présentent un risque accru de développer un cancer du sein. L’efficacité et l’innocuité de ces produits ont été prouvées.
  • Ces produits sont sûrs même lorsqu’ils sont associés à des traitements hormonaux ou une chimiothérapie dont les bouffées de chaleur sont l’un des effets secondaires.

 

1) Source: http://www.cbip.be/fr/articles/query?number=F41N10D [« Le mécanisme d’action de cette préparation n’est pas connu, et les rares études disponibles révèlent des preuves limitées d’efficacité. Des cas d’hépatotoxicité sévère (en ce compris d’hépatite sévère) ont été rapportés, et l’EMA a déjà publié un avertissement à ce sujet en 2006. »]

Sérélys® peut être utilisé en toute sécurité en association avec des médicaments à base des principes actifs suivants: tamoxifène, létrozole, anastrozole, triptoréline, raloxifène…*

Parlez-en avec votre médecin ou pharmacien

* cette liste est purement indicative, veuillez consulter votre médecin traitant si vous souhaitez commencer à prendre Sérélys pendant votre hormonothérapie.