Vous n’avez pas changé vos habitudes alimentaires ni votre mode de vie depuis des années et votre poids restait stable. Mais aujourd’hui, et ce depuis le début de la périménopause, vous prenez du poids ?
Nous savons d’expérience qu’une femme prend en moyenne 4 à 5 kg pendant la période de transition qu’est la périménopause.
Ces kilos supplémentaires vont se loger entre autres au niveau de ventre, pour différentes raisons.

1. Notre corps compense :

Pendant la transition vers la ménopause et après celle-ci (la ménopause correspond aux dernières menstruations d’une femme ; ensuite, il est question de post-ménopause) la sécrétion d’œstrogènes s’arrête, ce que le corps essaie de compenser en stockant un peu d’œstrogènes.
Ce stockage a principalement lieu au niveau de la graisse abdominale; la taille peut disparaître et les risques d’avoir un petit ventre augmentent.

2. Un ralentissement du métabolisme

Une autre raison à cette prise de poids (et cela vaut aussi pour ces messieurs) est que, avec l’âge qui avance, notre métabolisme ralentit. Cela signifie que nous avons besoin de brûler moins de calories pour faire la même chose qu’auparavant.
Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ?
Notre métabolisme comprend :

  • le métabolisme de base, qui est l’énergie consommée au repos (nos organes, le cœur, le foie, les poumons, les reins, etc. continuent en effet toujours à fonctionner) : il correspond à 50 à 80 % des calories que nous brûlons
  • l’énergie que nous utilisons pendant une activité physique : quelque 20 % des calories consommées
  • l’énergie nécessaire pour la digestion et la transformation des aliments : 5 à 10 % des calories consommées

3. Une réduction de la masse musculaire

Enfin, à partir de l’âge de 40 ans environ, notre masse musculaire diminue et les muscles consomment plus de calories que de masse grasse pendant le sport ou un effort.
Il est donc important de bouger suffisamment et de faire un peu de musculation pour prendre à nouveau de la masse musculaire ou la maintenir.

Quelles solutions ?

  1. Vous pouvez soit réduire la quantité de calories consommées soit bouger plus pour brûler efficacement les calories apportées par la nourriture et les boissons.
  2. Privilégiez les aliments naturels non transformés, mangez beaucoup de légumes, de graines, limitez la consommation de fruits à 3 portions par jour (ils sont très sains mais contiennent des glucides) et buvez de l’eau ou de la tisane en suffisance.
  3. Essayez de limiter les sucres, les féculents (pâtes, riz, pain) et les matières grasses.

Avec un peu d’application et d’efforts, vous pouvez accélérer à nouveau votre métabolisme afin de maintenir votre poids ou d’en perdre.

Vous ne parvenez pas à modifier vos habitudes alimentaires toute seule ? Vous pouvez alors peut-être consulter un diététicien qui vous donnera de plus amples informations sur ce que vous pouvez faire d’autre pour maintenir votre poids ou éventuellement en perdre.